F5ZFV en DMR

 


 

 

 

Après la  Conférence / démonstrations sur les relais numériques AU RADIO CLUB de Rue F6KVJ Le samedi 24 Juin 2017, vous aurez peut-être bientôt la chance d’avoir un relais numérique sur la Baie de Somme, soit à la place de F5ZFV soit en relais UHF supplémentaire. Ce  sera certainement une logique à base de carte MMDVM pour permettre l’accès aux réseaux numériques DMR / Fusion C4FM / D-star, comme vous l’avez vu en démonstration au Radio-Club de Rue F6KVJ, conférence donnée par les OMs du 62 et du 59, F4FYD, F4HJG et F4HOT.

Suite à cette réunion, 5 OMs se sont équipés DMR avec un portatif MD380G pour exploiter cette nouvelle possibilité de liaisons numérique via F1ZVV : F8FLK déjà équipé, F1EUC, F6BGR, F4ECY, F5INJ.

Compte tenu des résultats de trafic performants, on y trouve toujours du monde grâce à  plusieurs canaux multiplexés, nous avons décider de modifier F5ZFV analogique pour le passer en F5ZFV numérique DMR.

Pour vous préparer à ce nouveau relais numérique, voici quelques explications claires mises en ligne par des OMs plus qualifiés que moi.


Pour transformer le relais analogique F5ZFV en relais numérique DMR, à base de MMDVM (MutiMode Digital Voice Modem) il est nécessaire de se procurer du matériel supplémentaire.

A savoir :

  1. Une carte MMDVM (carte Modem construite et fournie par F0DEI);
  2. Une carte Nucléo STM32 F446 (fournie par F0DEI)
  3. Un micro PC Raspberry PI3 (Amazone),
  4. Une carte µSD de 16 Go pour le Raspberry (Amazone),
  5. Deux Tx Rx Motorola GM1200 mis à disposition et modifiés par F6BGR, en attendant de voir si le relais actuel peut être modifié pour le DMR avec cet ensemble de modules pour  faire fonctionner le modem MMDVM.

 

 

 

 

 

 

La demande d’identification (ID) au réseau Brandmeister a été demandée à DMR-MARC.

Toufik F0DEI avait déjà programmé la carte Nucléo et fait les réglages avec la carte MMDVM avant de les envoyer le 26 Juillet. Arnaud F4HOT à programmé le logiciel du Raspberry, fait l’inscription du relais sur le serveur Brandmeister dans la soirée du 01 Août 2017 pour pouvoir faire ses essais, et les 1ers  essais de la config du programme se sont déroulés le matin du 02 Août 2017.

C’est concluant, le relais apparaît sur le tableau du serveur.

Maintenant, au 02 Août 2017, il reste à faire :

  1. modifier les deux GM1200 Motorola,
  2. récupérer les cartes MMDVM et Nucléo STM32F446 qui sont à Lille, (je suis allé les chercher le lundi 07Juillet à coté du Hourdel).
  3. commander le Raspberry PI3 ( arrivé le lundi 07 Juillet avec sa carte µSD de 16 Go)
  4. faire les cordons d’interconnexion (achetés le mardi 08 Juillet),
  5. Assembler le tout,
  6. faire fonctionner tout ça avec le Raspberry, en local pour voir s’il n’y a pas de modifications à y apporter.

Interconnexions des différents modules pour test :

1 clic pour agrandir

L’alimentation 5V du Raspberry se fera à partir d’une alimentation générale 12V, ceci pour éviter de multiplier les alimentations 220V. Ne trouvant pas de cordon d’alimentation avec une prise d’un seul coté, il a été acheté un cordon d’alimentation à partir d’une prise USB. Cette prise sera coupée pour raccorder le cordon au régulateur 5V. Ci-dessous le câblage de la prise alimentation du Raspberry.

Le Raspberry PI3 consommant 2,5A en pointe, il faut un régulateur qui puisse tenir au moins 3A. Mon chois s’est porté sur un régulateur ajustable que j’avais sous la main, un LM350K. Celui-ci monté sur un petit radiateur fera l’affaire pour délivrer le 5V à partir du 13V de l’alimentation générale. Schéma de principe du LM150 employé ici pour le LM350 :

Dimanche 13 Août 2017

Bon, Le dernier LM350K qui me restait étant plus que douteux (récupération), j’ai préféré monter cette petite alimentation avec les composants que j’avais sous la main.

Le prototype fonctionne en montage volant, il reste à monter ça proprement sur une plaquette à trous.

Que voici le mardi 15 Août :

Mercredi 16 Août 2017 17H00 Locales :

Configuration du réseau du Raspberry terminée, Wifi configuré et VNC opérationnel. F1EUC et F6BGR ont planché l’après-midi dessus pour se remémorer les commandes UNIX/LINUX et configurer les accès réseaux.

Il reste maintenant à modifier les GM1200.

Dimanche 20 Août

Après modification d’un GM1200 en réception, celui-ci est tombé en panne. Plus de son plus d’image ! La modification trouvée sur Internet n’était pas d’une fiabilité absolue…..

N’ayant aucun schéma de cet appareil il est mis à l’état de « pièces de rechange » pour celui qui reste. On ne sait jamais, si j’arrive à trouver de la documentation ?

Mercredi 23 Août

Le deuxième gm1200 est branché en émission. Il fonctionne, envoie sa balise en analogique et du trafic en numérique. Le problème c’est que ce qu’il envoie en numérique n’est pas décodable. Un réglage de la platine MMDVM s’impose peut-être.

Mais il y a un deuxième souci, l’émission est temporisée et je n’ai pas trouvé dans le programme comment supprimer cette temporisation. On va donc se tourner vers une autre solution coté HF, deux Motorola GM340 qu’un OM a proposé.

La suite certainement au mois de  Septembre 2017 si l’on trouve de quoi remplacer les deux GM1200.


 

Publicités